MANIFESTE

♥ Nous plantons des graines d’engagement là où le terreau est fertile

♥ Nous nous tenons aux côtés de ceux qui ont fait de l’engagement un mode de vie

♥ Nous collaborons avec des projets qui refusent que le bonheur des uns se fasse sur le dos des autres

notre histoire :

2018, impulser

En octobre 2018, Fouzy Mathey se rend à la conférence Global Perspectives Engaging a New Generation, organisée par l’International Civil Society Centre de Berlin. Elle est représentante du plaidoyer jeunesse de SOS Villages d’enfants France, et prend la parole pour alerter sur le réchauffement climatique.

Là, elle fait la rencontre de Jennifer Morgan, directrice exécutive de Greenpeace International. Mme Morgan lui propose de prendre sa place lors de son discours de clôture de la conférence. Fouzy décide alors d’embarquer avec elle David Labi et Divine Usabase, tous deux rencontrés à la conférence. Divine Usabase est une jeune défenseure des enfants du Rwanda, en stage au sein de SOS Villages d’enfants New York. David Labi est directeur de l’agence de communication éthique Good Point Agency, à Berlin.

Ensemble, ils décident d’inventer un outil qui permettraient de favoriser les synergies entre les différents combats menés par des jeunes à travers le monde. Cet outil s’appellera yes 4 humanity. De retour à Paris, Fouzy Mathey réunit ses deux acolytes, Stellas Chatenay et Clément Denis, pour commencer à concrétiser yes. Elle contacte Charlie Waterhouse et Clive Russell, architectes de l’identité visuelle d’Extinction Rebellion, afin de créer le logo de yes. 

Deux mois plus tard, Divine Usabase, David Labi et Fouzy Mathey se rendent tous les trois dans les locaux de Greenpeace Int à Amsterdam pour présenter, devant les directeurs de 8 ONGs internationales (Terre des hommes, Amnesty, OXFAM, Plan Int, International Civil Society Centre, SOS Children’s Villages Int, 350, Greenpeace), le plan d’action de yes. 

2019, expérimenter

En 2019, Clément Denis ouvre l’association yes 4 humanity et Fouzy Mathey fait de yes une fondation sous égide de la Fondation pour l’enfance, reconnue d’utilité publique. La fondation finance des bourses de voyage, des résidences d’art et des formations destinées à de jeunes activistes. En parallèle, l’équipe de yes formule des recommandations, interrogent des milliers de jeunes, des collectivités et des institutions du monde entier pour élaborer une structure qui répondra vraiment à leurs besoins. 

Stellas Chatenay et Fouzy Mathey se rendent notamment à Belgrade avec David Labi et Jasmina Golubovska, à l’occasion de la Semaine Internationale de la Société civile. Là, elle formule, avec la collaboration de 25 jeunes issus de 4 continents différents et avec le soutien d’Amnesty international et de l’AFP,  sa “théorie du changement”, à savoir un plan d’action sur 10 ans autour de l’écologie, de l’équité et la citoyenneté. Parmi les priorités identifiées se trouve un média qui permettrait de s’informer, se projeter dans un future souhaitable et d’agir vraiment : la première pierre de keur média est posée. 

En novembre 2019, yes 4 humanity organise son premier sommet à Autrans, dans le Vercors. Une trentaine de jeunes activistes, artistes, journalistes et entrepreneurs du changement issus d’Afrique, du Moyen Orient, d’Europe et d’Amérique du Nord se réunissent. Pendant 4 jours, ils participent à des challenges, présentent leurs combats respectifs et se forment les uns les autres aux méthodes et projets innovants qu’ils entreprennent dans leur propre écosystème. À l’issue de ce sommet, tous sont convaincus de la pertinence d’un outil qui permettrait de rassembler des gens du monde entier autour des grands enjeux écologiques et sociaux de notre temps.

2020, agir

Il est temps de faire de yes 4 humanity un outil de changement. Durant toute l’année 2020, l’équipe s’implique sur le terrain, au bout du monde pour aider son réseau à la crise covid, et de façon très locale, comme à Alfortville, dans Val-de-Marne, où yes passe l’été, à la rencontre des citoyens et de leur territoire. En parallèle, elle met en place ses 4 structures : yes 4 pros, yes 4 art, yes 4 local, et keur Média, son média de care et d’engagement, qui verra le jour en 2021.

Aujourd'hui, Yes c'est :

120 associations, entreprises solidaires et ONG

Nous bénéficions d’un réseau dense d’acteurs sociaux avec lesquels nous échangeons de bonnes pratiques, mutualisons nos ressources et menons des expérimentations en commun. Parmi eux, nous pouvons citer Greenpeace, Oxfam ou Eloquencia.

6 interventions d'urgence

Nous avons accompagné et mis en réseaux des structures locales de 6 pays différents afin de venir en soutien aux populations vulnérables et rurales, notamment durant la crise Covid (création et distribution de masques, ateliers de sensibilisation aux gestes barrières, etc.) 

10 évènements internationaux

Depuis 2018, nous avons pris la parole dans de nombreux événements, notamment durant le Civic Charter Community Workshop de Bangkok (2019), durant la Semaine internationale de la Société civile à Belgrade (2019) et durant le People Summit à New York University  (2019).

25 mentors internationaux

Anciens ministres, directeurs exécutifs d’ONG, hauts fonctionnaires onusiens,  défenseurs des droits, directeurs d’entreprises, ils nous accompagnent dans la création de services éthiques et responsables. 

1 sommet international

En 2020, nous avons convié 36 jeunes leaders défendant des causes variées afin d’amorcer avec eux la création d’un projet digital d’envergure qui pourrait permettre de créer des synergies entre leurs engagements. 

1 opération réseaux sociaux

En avril 2020, pendant 4 jours, à l’occasion d’Earth day, OFXAM international nous a laissé les codes de son instagram pour diffuser, par exemple, des lives de jeunes leaders de mouvement climatique et des jeux sur l’écologie.

57 bourses

Offertes à de jeunes activistes et artistes issus de 13 pays différents pour leur permettre de participer à des événements comme le Sommet des Nations Unies pour le climat à New York (2019) 

1 résidence d'artiste

Organisée en 2019 avec le 100 ecs autour du thème de la nature. 3 artistes contemporains, travaillant avec 3 techniques distinctes, ont pu bénéficier des locaux et exposer leurs travaux : Bibi Manavi, Louis Le Kim et Clément Denis.

1 campagne France Canada

Durant la crise Covid, nous avons organisée une campagne visant à mesurer les violences faites aux enfants, incluant une cellule psychologique, de la réception de signalements, la mise en lien avec des associations et la création d’un groupe Facebook d’entraide de 30 000 membres. 

5000 bénévoles

Répartis dans 43 pays, ils relaient nos engagements, participent et organisent des opérations d’urgence, font remonter des données terrain et créent des réseaux de solidarités territoriaux.

1 expérience locale

En 2020, durant 1 mois, nous avons investi l’espace culturel d’Alfortville afin de cartographier le dynamisme associatif et proposer aux Alforvillais des ateliers de sensibilisation à propos de l’écologie, de l’alimentation et de la citoyenneté. 

1 formation en Serbie

Proposée à 25 jeunes activistes et co-organisée avec Amnesty et l’AFP à Belgrade. L’objectif était de leur apprendre à mieux communiquer sur les réseaux sociaux et de les convier à une réflexion sur les grands axes d’action et de plaidoyer possibles pour yes.

yes c'est aussi :

4 domaines d'expertise correspondant à nos métiers et à nos réseaux

♥ Développement durable, innovation et responsabilité sociale
des entreprises 
♥ Organisation, transformations et inclusion au travail
♥ Métiers du care
et de l’humanitaire
♥ Communication, nouveaux
médias et événementiel

4 départements déterminés à changer le monde

yes 4 pros

Nous conseillons, challengeons et formons toutes les entreprises et organismes qui veulent s'adapter aux grands enjeux sociaux et environnementaux de notre temps.

yes 4 art

Nous accompagnons et soutenons les artistes et artisans engagés, car nous croyons qu'ils sont indispensables à la construction d’un monde plus beau, plus inclusif et plus écolo.

yes 4 local

Avec l'aide des acteurs locaux, nous agissons auprès des citoyens, formons les plus jeunes et récoltons des informations pertinentes pour ceux qui créent des solutions humanistes.

keur média

Nous utilisons un journalisme créatif pour valoriser les initiatives qui visent à construire un monde meilleur. Nous donnons des clefs aux jeunes (et aux moins jeunes) qui veulent agir.

Et une équipe de choc.

Fouzy Mathey

CEO

Née à Brazzaville, Fouzy grandit en France, alternant entre foyers et familles d'accueil. Adolescente, elle crée le Conseil Municipal des jeunes de la ville de Blois. En 2006, elle commence un bachelor international à Sup de Co ce qui l’amène à vivre en Chine, en Namibie, en Afrique du Sud et en Angleterre. Très vite, elle se spécialise dans le conseil en économie sociale et solidaire, reprend un master en sciences de l’éducation en 2014 et devient formatrice et chargée d’études en politiques publiques. Elle se spécialise dans le domaine du care et produit des études pour des revues universitaires, institutions et administrations centrales (Scottish Journal for Residential Care Review, OCDE, Council of Sea Baltic States, Délégation interministérielle à la lutte contre la pauvreté etc.). Parallèlement, elle co-fonde L’avant-Garde, un collectif artistique. Ces expériences lui font prendre conscience qu'il existe énormément de structures à impact mais peu d'échanges de bonnes pratiques entre elles et un manque de participation des personnes les plus vulnérables à la transformation politique, sociale et environnementale. Face à cela, elle fonde yes 4 humanity en 2018.

Stellas Chatenay

Head of operations

Née en Guyane, Stellas grandit entre la petite ville de Régina et la capitale, Cayenne. Sa grand-mère est spécialisée dans la médecine traditionnelle destinée aux femmes. Autour d’elle, on est proche de la nature, on vit avec, on partage avec ses voisins. Plus tard, elle étudie à l’université Pierre et Marie Curie, obtient une licence de recherche science du vivant et technologie puis un master de biologie moléculaire et cellulaire. En parallèle, elle s'engage dans le projet associatif L’Avant-Garde, créé par Fouzy Mathey, avec l’envie de créer de la cohésion sociale par la culture. Plus tard, elle travaille comme ingénieur qualité junior au sein d'Unilever-Relai d’Or Miko, puis devient responsable QHSE à l’Aéroport Marignane . En 2018, elle accepte un poste de Directrice QHSE à Madagascar sur le projet Ambatovy (exploitation minière de Nickel et de Cobalt). Cette expérience la met face au racisme, aux injustices sociales, à la corruption et au pillage des ressources des pays du Sud, un choc qui la conduit à s’engager dans yes 4 humanity pour ne plus quitter le terrain et y mener des combats humains.

Camille Teste

Head of media

Diplômée de Sciences Po en communication et sciences sociales et de la Sorbonne en philosophie, Camille travaille dans les médias depuis 2013. Depuis Paris, Londres, Beyrouth, Casablanca et Montréal, elle a été animatrice radio, chroniqueuse TV, et journaliste. En 2017, elle crée Mediafugees, un web magazine à l’esthétique décalée qui donne exclusivement la parole aux personnes réfugiées et en exil, et prend régulièrement la parole dans les médias et dans les milieux universitaires pour défendre une meilleure représentation des personnes réfugiées dans les médias. La représentation de tous (femmes, personnes racisées, personnes LGBTQ+, personnes en situation de handicap, personnes précaires, etc.) est un sujet qui l'anime au quotidien. En 2018, elle anime d'ailleurs une émission de radio sur le sujet, depuis le Québec. En 2020, elle accepte la rédaction en chef de keur média, le média de yes 4 humanity, pour lequel elle pilote la création d’une plateforme à l’esthétique innovante et d'une une ligne éditoriale engagée et tournée vers le care.

Clément Denis

Founder - Head of Arts and Cultural Projects

Diplômé de l'École Nationale Supérieur des Beaux Arts de Paris de Paris et des ateliers de Sèvres, Clément Denis est artiste plasticien, peintre et sculpteur. Ses œuvres portent sur les notions d’identité et de spiritualité. Passionné depuis l’enfance par les sciences et l’histoire, il commence à l’adolescence par “composer des jardins”, puis découvre la peinture, un médium qui lui permet de transposer les informations qu’il amasse à travers ses lectures et le flux d’information qui traverse notre monde contemporain. Clément Denis a exposé à Bruxelles, Paris ou encore Hong Kong. En 2015, il rencontre Fouzy Mathey lors d’une exposition organisée par le collectif L’avant Garde dont Stellas Chatenay et elle font parties. Il rejoint l’aventure et, avec son regard sur la raréfaction des ressources, les désastres climatiques, les déplacements de population et l’instabilité économique, contribue à la naissance de yes 4 humanity.

Ils parlent de nos projets